Dossier de présentation

Depuis 2017 Anthony Laguerre a entamé une recherche autour de la batterie amplifiée
avec son solo Myotis. Dans ce cadre, le premier geste artistique a été d’aller vers
l’énergie rock, qui est l’essence de la musique qu’il joue depuis 20 ans.
Dans un second temps, il a longuement orienté sa recherche vers la nuance pianissimo.
En cherchant l’opposé de son énergie primaire, il a trouvé comment mettre en jeu des
sons inaudibles en les amplifiants grâce à des microphones. L’ajout de hauts parleurs
sur la batterie a amené une dimension supplémentaire et a énormément nourri la
matière sonore. Jouer ces sons lui a très vite donné envie de les entendre déployés,
joués et interprétés par d’autres musiciens. Le projet est de composer une pièce pour
un ensemble de percussionnistes pour leur faire jouer toute la palette de sons possibles
contenus dans cette musique.

Anthony a choisi de travailler avec un ensemble de percussionnistes qui se connaît et
qui a son propre son, dans le but d’aller à l’essentiel, d’apporter sa vision sonore des
percussions et de la transmettre. Les Percussions de Strasbourg et leurs histoires
offrent un champ de recherche énorme quant à leurs immenses compétences
techniques d’exécution et le nombre d’instruments qu’ils ont à leur disposition. Se lier
aux percussions de Strasbourg permet de bénéficier d’une écoute singulière, d’un jeu
particulier et la découverte d’une banque de son toujours en mouvement.
Ce projet de création avec un quatuor ne pourrait se faire sans l’appui et la complicité
de Minh-Tâm Nguyen, directeur artistique des Percussions de Strasbourg.

Les Percussions de Strasbourg : Interprétations
Anthony Laguerre : Compositions